Surf comme style de vie (histoire courte)

Oli Barrel City (3)

Mon premier voyage de surf sur la côte est américaine avec mon ami Jean-Philippe Pelletier a complètement changé ma vie. C’est à partir de ce moment là que je me suis dit que j’allais trouver un moyen de surfer le plus possible.

L’université a été difficile pour moi, car je voyageais toujours entre les sessions en Amérique centrale. Je partais dès le lendemain de mon dernier examen et je revenais quelques jours seulement avant le retour à l’école. Je trouvais très difficile de regarder les « Power Point » du professeur plus ou moins intéressant après avoir passé les derniers mois dans les vagues et l’eau chaude. Pendant les cours je dessinais des vagues dans mes cahiers et c’est là que je me suis rendu compte que la seule chose que je  voulais faire c’était de surfer « non-stop ».

Oli Barrel City (2)

J’ai par la suite passé quelques temps à Banff dans l’ouest Canadien pour remboursé les milliers de $ que je devais aux cartes de crédit. C’est aussi là que j’ai commencé à travailler comme cuisinier.

J’avais quelques amis rencontrés au Costa Rica qui ont été super cool et accueillants et qui m’ont donné la chance de travailler directement en arrivant en Australie, plus précisément à Byron Bay. Je suis resté en Australie pendant 2 ans dans mon van Nissan Nomad 1990.

Oli Barrel City (1)

J’ai surfé comme un fou et j’ai travaillé super fort pour économiser le plus d’argent possible. J’ai fait la rencontre de légende vivante, je me suis fais les meilleurs amis du monde et j’ai progressé en surf comme jamais. Ces 2 années là ont été magiques pour moi. C’est aussi là que j’ai pu réellement voir ce qu’était que d’avoir un mode de vie stable avec le surf qui fait parti du quotidien.

Oli Barrel City (7)

Les gens pensent parfois que j’ai une vie de rêve, mais j’ai en fait une vie comme tout le monde; je travail 40 heures semaines. J’ai juste remplacé le snowboard par le surf et l’hiver par l’été. J’ai fait le sacrifice de laisser ma famille, mes amis, le travail et un futur confortable et garanti.

Je dois dire que je ne regrette rien du tout.

Oli Champagne Surf (1)

De nos jours c’est vraiment facile de garder contact avec les personnes importantes. Je me considère très chanceux d’avoir des parents qui m’encouragent dans mes projets et qui me soutiennent encore à ce jour. Mes parents sont d’ailleurs venus me rendre visite en Australie et ont réellement compris à quel point tout allait bien pour moi et combien j’étais heureux. Pour eux c’est tout ce qui importe. Même chose pour mes amis à la maison, c’est du solide et quand je rentre, c’est comme si je n’étais jamais parti.

Oli Champagne Surf (2)

Le surf c’est ma priorité, je pense juste à ça. Le surf joue aussi beaucoup sur mon mood, si le surf pump je vais être stoked comme jamais et quand c’est flat ça se peut que je chiale un peu! C’est la beauté du surf quand il y a des vagues tu surf et quand il n’y en a pas tu trouves autres choses à faire. J’ai presque toujours voyagé seul, mais il n’y a pas grand chose de mieux que de scorer une session de vagues parfaites avec tes amis dans l’eau à tes côtés.

Oli Champagne Surf (3)

Le surf c’est pas juste surfer la vague. C’est tout le reste alentour qui rend ça incroyable. Tu fais la rencontre de gens fantastiques, découverte de nouvelles cultures et le lifestyle de fou qui vient avec. Le monde du surf est relativement petit et tout le monde chase les meilleurs spots. J’ai arrêté de dire « see you never » mais plutôt « see you soon » et « the next thing you know » tu revois les même légendes qui t’ont fait vibrer à l’autre bout du monde.

Le surf m’a permis de devenir une meilleure personne et m’a aussi appris à surfer à l’extérieur de l’eau; à connecter l’énergie avec mon quotidien. 

Je suis présentement en voyage de surf au Philippines et en Indonésie. Ça va bientôt faire 6 ans que je surf et l’été prochain je compte surfer tout l’été à Tofino. Le Canada est tellement grand et magnifique. Je me trouve vraiment chanceux d’avoir l’option de surfer dans mon pays.

Je surf parce que j’aime bein ça et parce que ça me rend heureux. Je souris en masse et c’est pas mal ça qui compte. La vie est courte SPREAD THE LOVE !

P.s: Si tu prends un « barrel » tu comprendras…  Only a surfer knows the feeling :)

Oli Champagne Surf (4)

Oli Champagne
Suivez l’aventure sur Instagram: Olibarrelcity

2 Réponses pour "Surf comme style de vie (histoire courte)"

  1. Maria dit :

    Super beau partage…
    Merci Oli xxo

  2. Amélie Pichette dit :

    Très inspirant, je me retrouve beaucoup dans ton histoire :) good vibe only

Répondre à Amélie Pichette